• 1er janvier 2010
fr

2010, Année du rapprochement

2010 a été pro­cla­mée par les Nations Unies « Année inter­na­tio­nale du rap­pro­che­ment des cultu­res ». Dans ce cadre, tout au long de cette année, l’Assemblée géné­rale mettra l’accent sur l’impor­tance de la com­pré­hen­sion mutuelle et du dia­lo­gue inter­confes­sion­nel. Les autres orga­nes de l’ONU, les orga­ni­sa­tions inter­na­tio­na­les et la société civile sont invi­tés à faire de même.

Parallèlement, à partir du 12 août 2010, com­men­cera offi­ciel­le­ment l’"Année inter­na­tio­nale de la jeu­nesse". « Dialogue et com­pré­hen­sion mutuelle » en sont les deux valeurs phares, acco­lées au titre offi­ciel de l’année. Les objec­tifs de cette ini­tia­tive sont assez sim­ples et dignes d’être rele­vés pour leur ori­gi­na­lité. Il s’agit en effet, peut on lire sur le site des Nations Unies de :

« mettre en valeur la contri­bu­tion appor­tée par les jeunes à la société et les aider à faire face aux défis qu’ils ren­contrent, […].Sur le thème « Dialogue et com­pré­hen­sion mutuelle », l’Année vise à encou­ra­ger le rap­pro­che­ment des géné­ra­tions. Elle devra pro­mou­voir les idéaux de paix, de res­pect des droits de l’homme, des liber­tés, et de la soli­da­rité »

Toujours dans cette opti­que de proxi­mité et de rap­pro­che­ment, l’on peut noter également que la Commission euro­péenne quant à elle, a déclaré 2010, « Année euro­péenne de lutte contre l’exclu­sion sociale ».

Points Cœur n’a évidemment pas attendu cette année et ces pro­cla­ma­tions pour s’enga­ger sur ces ques­tions. Toutefois, nous ne pou­vons que saluer ces ini­tia­ti­ves qui met­tent sur le devant de la scène des thèmes et valeurs qui nous sont chers, à savoir l’atten­tion aux plus pau­vres, et l’atten­tion à l’Autre.


Revenir au début