• 8 juin 2012
fr

Bilan de l’examen du Brésil

Fazenda Do Natal - Brésil

Le Brésil vient d’être exa­miné, le 25 mai der­nier, sous la super­vi­sion de la Présidente du CDH, Mme Dupuy Lasserre, et de la troïka com­po­sée de la Pologne, de l’Equateur et de la Chine. 78 Etats ont émis des obser­va­tions et recom­man­da­tions pour encou­ra­ger le Brésil à amé­lio­rer les condi­tions de vie de ses citoyens.

Les pro­grès majeurs rele­vés par les Etats sont :

  • La lutte contre la pauvreté, notamment à travers l’initiative « Le Brésil sans misère » ;
  • Les mesures prises pour protéger et promouvoir les droits des femmes ;
  • Les efforts consentis par le Brésil pour réduire la mortalité infantile et la malnutrition.

Cependant la plu­part des Etats ont mani­festé une cer­taine préoc­cu­pa­tion concer­nant :

  • Les exécutions extrajudiciaires par les forces de l’ordre
  • La persistance de la violence domestique
  • Le respect des droits des peuples autochtones
  • L’exploitation sexuelle des femmes et des enfants
  • La situation des enfants des rues

Pour en savoir plus sur l’examen du Brésil, voir le rap­port de l’ONU

Dans leur rap­port sur le Brésil, rendu il y a 6 mois, les ONG Points-Cœur et IIMA, ont salué les pro­grès impor­tants effec­tués par le pays en matière de droits économiques et sociaux (santé, éducation, accès à l’emploi, etc…), depuis son der­nier examen en 2008. Toutefois, ces droits font encore l’objet de nom­breu­ses lacu­nes. Personnellement contac­tées par les 2 ONG, Les Missions de la Malaisie et du Saint Siège se sont fait les mes­sa­gè­res de ces droits.

La Mission Permanente de la Malaisie a recom­mandé au Brésil de :

"Prendre des mesu­res plus effi­ca­ces pour résou­dre le pro­blème des iné­ga­li­tés socio-économiques, en par­ti­cu­lier dans les domai­nes de la santé, de l’éducation et des oppor­tu­ni­tés d’emploi, iné­ga­les entre les popu­la­tions urbai­nes et rura­les".

Quant à la Mission du St Siège, elle recom­mande au Brésil de :

" Améliorer la pro­tec­tion des enfants en lut­tant contre les dan­gers du tra­vail infan­tile".

" Prendre des mesu­res adé­qua­tes pour lutter contre l’anal­pha­bé­tisme et garan­tir à tous les citoyens la jouis­sance du droit à l’éducation, en par­ti­cu­lier pour les per­son­nes pau­vres, ceux qui vivent dans les zones rura­les et les mino­ri­tés indi­gè­nes"

Le rap­port issu de cet examen sera offi­ciel­le­ment adopté dans quel­ques semai­nes. De ce rap­port résul­te­ront plu­sieurs enga­ge­ments que le Brésil tâchera d’hono­rer d’ici son pro­chain examen en 2017.


Revenir au début