• 15 avril 2009
en fr

Ciné-conférences sur Dogora

Dogora

A l’occa­sion du 60ème anni­ver­saire de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, l’Association Points-Cœur a orga­nisé, le 3 décem­bre der­nier, une ciné-confé­rence autour du film DOGORA.

Ce film, tourné au Cambodge, n’a ni scé­na­rio, ni dia­lo­gues, ni acteurs, et seule la musi­que d’Etienne PERRUCHON accom­pa­gne les images (visa­ges, pay­sa­ges ou scènes de la vie quo­ti­dienne). Les per­son­nes sont fil­mées telles qu’elles vivent au Cambodge et cette sim­pli­cité de vie, où ces per­son­nes dévoi­lent leur dignité dans des gestes du quo­ti­dien, rejoint direc­te­ment l’expé­rience des volon­tai­res de Points-Cœur envoyés auprès des enfants des rues et des per­son­nes par­fois très pau­vres ou exclues. Ils sont les témoins de la valeur de chaque per­sonne humaine, quels que soient son mode et son niveau de vie, et même si son quo­ti­dien semble réduit à la réa­li­sa­tion des besoins élémentaires.

Par la pro­jec­tion du film, puis la dis­cus­sion avec le réa­li­sa­teur Patrice LECONTE et le com­po­si­teur Étienne PERRUCHON, Points-Cœur sou­hai­tait partir de « ces images de vie toute simple » pour invi­ter chacun à pro­mou­voir la dignité de la per­sonne.


Une deuxième ciné-confé­rence sur Dogora a eu lieu le 15 Avril 2009.

Dans la même volonté de par­ta­ger notre enthou­siasme pour ce film qu’en décem­bre der­nier, Points-Cœur a le pu pré­sen­ter lors de la clô­ture du Festival International du Film pour les droits de l’homme (FIFDH), qui se tient chaque année à Genève.

De nou­veau, la pré­sence de Patrice Leconte et d’Etienne Perruchon a réjoui les quel­ques 80 per­son­nes pré­sen­tent lors de la pro­jec­tion. Nous avons, comme eux, été très touché par la pré­sen­ta­tion du film des deux hommes. Dogora est le fruit du regard qu’ils posent sur l’homme ; le fruit de leur amitié ; le fruit de l’amour du beau et du gra­tuit. Quel beau témoi­gnage !


Revenir au début