• 20 octobre 2010
fr

Conclusions de la 15ème Session du Conseil des Droits de l’Homme sur l’Extrême Pauvreté

Salle du Conseil des Droits de l’Homme

Alors que s’est ache­vée la 15ème Session du Conseil le 1er Octobre, il est néces­saire de reve­nir sur le contenu du rap­port pré­senté par l’Experte Indépendante ainsi que sur la déci­sion rendue par le Conseil à ce sujet.

Le rap­port pré­senté livrait le diag­nos­tic de l’Experte Indépendante sur les moyens d’amé­lio­rer les prin­ci­pes direc­teurs. Ils devraient selon elle :

  • Fournir les moyens pour mettre en œuvre l’obligation des états de respecter et protéger les droits de toute personne vivant dans une situation d’extrême pauvreté.
  • Servir à guider tout acteur politique dans la création et la mise en place de politiques visant à éradiquer l’extrême pauvreté.
  • Faire le lien entre les normes établies par les Nations Unies sur les Droits de l’Homme et les situations réelles vécues par les individus. Sa proche collaboration avec des ONG de terrain l’a rendue particulièrement attentive à cet aspect.

Par ailleurs Mme Sepulveda décri­vait les droits humains fon­da­men­taux qui devraient défi­nir toute ini­tia­tive poli­ti­que en termes de réduc­tion de la pau­vreté, la dignité humaine en par­ti­cu­lier. Elle sug­gè­rait ensuite quel­ques ini­tia­ti­ves poli­ti­ques essen­tiel­les afin d’éliminer cer­tains obs­ta­cles res­pon­sa­bles de cette pau­vreté : acces­si­bi­lité, suivi des poli­ti­ques publi­ques…. Enfin, elle enten­dait cla­ri­fier les obli­ga­tions des États concer­nant cer­tains droits humains spé­ci­fi­ques : droit à l’éducation, droit à la sécu­rité, accès à la jus­tice….

Le 16 sep­tem­bre, en paral­lèle de la pré­sen­ta­tion de son rap­port au Conseil, Mme Sepulveda a pu de nou­veau lors d’un évènement paral­lèle orga­nisé par ATD Fourth-World et la mis­sions per­ma­nente des Philippines, pré­sen­ter les enjeux de cette révi­sion et du vote de cette ses­sion.

Avec tout son groupe de tra­vail, dont fait partie Points-Cœur, ATD pro­non­çait le même jour une décla­ra­tion conjointe devant le Conseil pour sou­te­nir le rap­port de Mme Sepulveda et mani­fes­ter la col­la­bo­ra­tion de nom­breux acteurs pour cette révi­sion.

En conclu­sion de sa XV° ses­sion, le Conseil a pris acte de tout le tra­vail pré­pa­ra­tif de l’experte aidée du groupe de tra­vail des ONG, et a décidé par l’inter­mé­diaire du Haut com­mis­sa­riat et sur la base du docu­ment pré­senté par Mme Sepulveda :

  • de poursuivre la consultation auprès de tous les acteurs potentiels, notamment ceux travaillant auprès des personnes vivant dans l’extrême pauvreté
  • et de soumettre au plus tard lors de la XIX° session une compilation de toutes les contributions.

Points-Cœur pour­sui­vra sa col­la­bo­ra­tion avec l’experte pour faire béné­fi­cier de sa large expé­rience au ser­vice des per­son­nes en situa­tion d’extrême pau­vreté et d’exclu­sion.


Revenir au début