• 30 avril 2012
en fr

EPU : l’Argentine et le Pérou passent l’examen !

Machu Picchu

Dans 6 mois, le Pérou et l’Argentine seront exa­mi­nés, dans le cadre de l’Examen Périodique Universel (EPU), afin de faire le point sur les pro­grès accom­plis par ces Etats et sur leurs vio­la­tions récur­ren­tes des droits de l’homme depuis leur der­nier examen (2008).

Désireux de faire enten­dre la voix des plus pau­vres d’Argentine et du Pérou, Points-Cœur vient de remet­tre au Haut Commissariat aux Droits de l’Homme, conjoin­te­ment avec d’autres ONG, deux rap­ports sur la situa­tion rela­tive aux droits de l’enfant dans ces 2 pays.

Ces rap­ports sont le fruit d’une étroite col­la­bo­ra­tion entre le Bureau « Point-Cœur ONU » à Genève et les volon­tai­res sur le ter­rain au Pérou et en Argentine. Un ques­tion­naire ouvert leur a été envoyé 2 mois aupa­ra­vant. Les volon­tai­res ont eux-mêmes mobi­lisé leurs amis (parents, enfants, étudiants, ensei­gnants, poli­ciers, autres fonc­tion­nai­res…) afin de saisir en pro­fon­deur les prin­ci­pa­les vio­la­tions des droits de l’homme que subis­sent leurs amis.

Points-Cœur s’est tout d’abord atta­ché à rele­ver, pour chaque thé­ma­ti­que, les pro­grès et efforts consen­tis par l’Etat afin de per­met­tre à ses habi­tants une meilleure jouis­sance de leurs droits.

Ensuite, le rap­port a mis en exer­gue les grands défis liés à la pro­tec­tion de l’enfance tels que, le droit à l’éducation (accès, qua­lité et aban­don sco­laire), le droit à la santé (drogue, qua­lité des soins dans les hôpi­taux etc…), la vio­lence au sein des famil­les etc…

Enfin, Points-Cœur a pro­posé des solu­tions, aussi modes­tes soient-elles, pour faire face à cer­tains obs­ta­cles.

Et après ? Comment sou­te­nir et valo­ri­ser ces rap­ports ?

Voilà un véri­ta­ble chal­lenge pour les volon­tai­res en mis­sion dans ces pays comme pour le « bureau Point-Cœur ONU » à Genève. Il s’agira tout d’abord de parler de ces rap­ports autour de soi et de sol­li­ci­ter les Missions du Pérou et de l’Argentine basées à Genève, pour essayer d’enta­mer un dia­lo­gue. Il s’agira par ailleurs d’assu­rer le suivi des recom­man­da­tions qui auront été accep­tées par ces 2 pays, suite à leur pro­chain examen en octo­bre 2012. S’en sou­cient-ils ? Quelles mesu­res les gou­ver­ne­ments ont-ils pris pour mettre en œuvre ces recom­man­da­tions ? Y a-t-il des résul­tats concrets ?

Par consé­quent, tout un tra­vail de lobby doit s’ins­tau­rer au sein de ces pays comme à Genève afin que ces rap­ports ne res­tent pas lettre morte.

Rapport sur le Pérou :

PDF - 389.1 ko

Rapport sur l’Argentine :

PDF - 429.2 ko


Revenir au début