• 29 juillet 2011
en fr

L’Egalité des chances dans l’accès à l’éducation des enfants en situation de détention

Sun Village - charity for the children of prisoners. Photo prise le 25 juillet 2010 à Beijing Shi Par Tom Spender.

Points-Coeur a pris part à un side-event orga­nisé par Défense des enfants inter­na­tio­nal (DEI) le 07 juin 2011. Celui-ci por­tait [1] sur l’égalité des chan­ces dans l’accès à l’éducation des enfants confron­tés aux diver­ses situa­tions de déten­tion.

Mr Kishore Singh, le pre­mier inter­ve­nant, a défini ce qu’est le droit à l’éducation. En reconnais­sant les dif­fi­cultés aux­quel­les font face les États, il a rap­pelé que les enfants mar­gi­na­li­sés doi­vent tou­te­fois faire l’objet d’une atten­tion par­ti­cu­lière à tra­vers des mesu­res légis­la­ti­ves et des actions concrè­tes. Il y a eu cinq autres inter­ven­tions dont on peut citer notam­ment, Mme Claudia Mazzuccato de l’Université catho­li­que de Milan a pré­senté le « memory box » : un concept pour étudier l’impact psy­cho­lo­gi­que du main­tien d’une rela­tion entre l’enfant et le parent en prison. Cette étude mon­trera l’effet posi­tif que peu­vent avoir ces échanges sur l’enfant, son déve­lop­pe­ment, sur le parent mais aussi sur les agents péni­ten­tiai­res et les condi­tions de déten­tion en géné­ral. La repré­sen­tante de l’IDAY (International Day of African child­hood) en repei­gnant la situa­tion de vul­né­ra­bi­lité extrême des enfants en prison en Afrique a rap­pelé que

l’éducation en prison est véri­ta­ble­ment un droit et non une chance ou un moyen de main­te­nir l’ordre, encore moins une façon de rendre la déten­tion accep­ta­ble.

La der­nière inter­ve­nante, Mme Alessandra Aula du BICE a, pour sa part, pré­senté les conclu­sions du congrès orga­nisé par son asso­cia­tion à Paris du 23 au 25 mai 2011 sur le droit à l’éducation des enfants en rup­ture sociale et fami­liale. Vous en trou­vez le texte ici.


De G à D : Représentante de IDAY ; Alessandra Aula(BICE) ; Kishore Singh (...)

Notes

[1] Cette rencontre organisée en collaboration avec le BICE, l’IIMA-VIDES, la Plate-forme d’ONG droit à l’éducation et les Quakers a été co-sponsorisée par les Missions Permanentes de l’Uruguay et de l’Italie à Genève. Elle est un événement parallèle à la 17e session du Conseil des Droits de l’Homme au cours de laquelle a été présenté le rapport sur l’égalité des chances dans l’accès à l’éducation.

Revenir au début