• 3 juin 2010
fr

L’adaptation des principes directeurs sur l’extrême pauvreté : un pas en plus

Nagarajan, un mécanicien de Pondichéry - Inde, 2005

Du 20 au 21 mai 2010, Points-Cœur a par­ti­cipé à la consul­ta­tion infor­melle sur les Principes direc­teurs de lutte contre l’extrême pau­vreté orga­ni­sée par Mme. Magdalena Sepúlveda, l’experte indé­pen­dante sur la ques­tion des droits de l’homme et de l’extrême pau­vreté. Pendant deux jours les repré­sen­tants du Haut Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH), les mem­bres des ONGs et d’autres spé­cia­lis­tes de la ques­tion sur l’extrême pau­vreté ont pu s’expri­mer sur le texte pré­li­mi­naire pré­senté par Mme. Sepúlveda.

Notre orga­ni­sa­tion impli­quée dans le tra­vail de révi­sion des prin­ci­pes direc­teurs depuis 2009, suite notam­ment aux orien­ta­tions prises lors des forums des ONG catho­li­ques à Rome (12/2007 et 02/2010), a trans­mis une contri­bu­tion. Nous sommes inter­ve­nus sur les thèmes sui­vants : l’inté­rêt supé­rieur de l’enfant, l’impor­tance d’un loge­ment adé­quat, la res­pon­sa­bi­lité et le rôle des acteurs non-gou­ver­ne­men­taux dans la lutte contre l’extrême pau­vreté. ATD Quart Monde, ONG coor­di­na­trice du groupe de tra­vail sur l’extrême pau­vreté, sou­met­tra direc­te­ment notre contri­bu­tion à Mme Sepúlveda.

Un pre­mier projet de Principes Directeurs a été pré­senté en 2006. Puis à la demande du HCDH ce docu­ment a été révisé en 2007 et en 2008, via consul­ta­tions effec­tuées auprès des repré­sen­tants des États, des Nations Unies ou encore auprès des orga­ni­sa­tions non gou­ver­ne­men­ta­les. Le Conseil des Droits de l’Homme fixa un objec­tif à M. Sepúlveda de pré­sen­ter une ver­sion finale des prin­ci­pes direc­teurs au plus tard lors de la 15ème ses­sion du Conseil.

Nous espé­rons que tous ces efforts pour per­met­tre une meilleure prise en compte des per­son­nes plus dému­nies , abou­ti­ront, au mois de sep­tem­bre, à l’adop­tion par le Conseil des Droits de l’Homme, des Principes direc­teurs de lutte contre l’extrême pau­vreté.


Revenir au début