• 26 avril 2012
en fr

La voix des ONG sur la mise en oeuvre de la Déclaration des Nations Unies sur l’EFDH

Fazenda Do Natal - Brésil

A l’instar de 28 autres ONG, l’Association Points-Cœur a joint sa signa­ture à une décla­ra­tion ini­tiée par l’ONG Sokka Gakkai International sur la mise en oeuvre de la nou­velle Déclaration des Nations Unies sur l’Education aux Droits de l’Homme (DNUEDH), adop­tée le 19 décem­bre der­nier.

Elle exhorte les Etats à :

  • traduire dans la langue nationale la DNUEDH.
  • créer un environnement sûr et propice à un engagement total de toutes les parties prenantes dans l’EFDH.
  • assurer une formation aux droits de l’homme adéquate pour les Officiers d’Etats, fonctionnaires, militaires et policiers.
  • développer des politiques nationales et plans d’actions permettant d’implanter une EFDH dans le cadre du Programme Mondial pour une Education aux Droits de l’Homme.

Par ailleurs, la décla­ra­tion orale des ONG encou­rage les Etats mem­bres, le CDH et les Experts Indépendants, à se réfé­rer à la DNUEDH dans le cadre de méca­nis­mes tels que l’Examen Périodique Universel, les Procédures Spéciales ou encore celui des Organes de Traités. Elle sou­li­gne, par exem­ple, qu’en vertu de l’arti­cle 13 de la DNUEDH, les Etats mem­bres doi­vent inclure leurs acti­vi­tés d’EFDH dans leurs rap­ports pério­di­ques des­ti­nés aux Organes de Traités.

Les ONG impl­quées dans cette thé­ma­ti­que, dont Points-Cœur, conti­nue­ront de suivre les efforts et actions accom­plis par les Etats comme une preuve de leur enga­ge­ment en faveur de l’éducation aux droits de l’homme qu’ils ont exprimé durant ces 10 der­niè­res années.


Revenir au début