• 29 avril 2012
en fr

Les déclarations soutenues par Points-Coeur lors de la 19ème session du CDH

amis du Points-Coeur du Sénégal

Au cours de la 19ème ses­sion du Conseil des Droits de l’Homme, Points-Cœur a sou­tenu, par sa signa­ture, plu­sieurs décla­ra­tions écrites et orales sur des thé­ma­ti­ques aux­quel­les nous atta­chons une impor­tance par­ti­cu­lière, sans tou­te­fois y être acti­ve­ment impli­qués.

La Communité APG23 a initié une décla­ra­tion orale sur le droit au déve­lop­pe­ment à laquelle Points-Cœur a adhéré. Celle-ci reven­di­que le prin­cipe de sub­si­dia­rité et de soli­da­rité entre les Etats et la com­mu­nauté Internationale concer­nant la réa­li­sa­tion du droit au déve­lop­pe­ment. En effet, si la res­pon­sa­bi­lité pre­mière incombe à l’Etat, la com­mu­nauté Internationale doit le sou­te­nir dans son pro­ces­sus de déve­lop­pe­ment. Par ailleurs, les cri­tè­res per­met­tant la réa­li­sa­tion du droit au déve­lop­pe­ment ne doi­vent pas occulter, outre le déve­lop­pe­ment économique et sociale, les dimen­sions poli­ti­que, cultu­relle, éthique et spi­ri­tuelle, par­ties inté­gran­tes du droit au déve­lop­pe­ment.

D’autres part, Points-Cœur a co-signé une décla­ra­tion sou­mise par la Communauté APG23, sur les pra­ti­ques et actes de vio­lence contre les indi­vi­dus basés sur leur orien­ta­tion sexuelle et « l’iden­tité de genre ». Tout en réaf­fir­mant la dignité inhé­rente à chaque homme et en condam­nant toute forme de dis­cri­mi­na­tion, cette décla­ra­tion tend à lutter contre l’inclu­sion, dans les dif­fé­rents trai­tés inter­na­tio­naux, des termes « orien­ta­tion sexuelle » et « iden­tité de genre ». Ceux-ci ins­ti­tue­raient de nou­veaux droits pour des grou­pes par­ti­cu­liers de la société et donc, cons­ti­tue­raient une menace pour l’uni­ver­sa­lité des droits de l’homme et la sou­ve­rai­neté natio­nale. Le res­pect et la pro­tec­tion de plu­sieurs ins­ti­tu­tions socia­les fon­da­men­ta­les telles que la famille, le mariage ou encore les droits de l’enfant se trou­ve­raient mis en cause.

Enfin, Points-Cœur a approuvé une décla­ra­tion émanant des ONG Caritas Internationalis et la Communauté APG23, sur la situa­tion préoc­cu­pante des enfants atteints du sida ou séro­po­si­tifs. Elle relève que moins d’1/4 de ces enfants béné­fi­cient d’un trai­te­ment appro­prié, ce qui entraîne un taux de mor­ta­lité infan­tile très élevé. La stig­ma­ti­sa­tion des per­son­nes attein­tes du sida, la pré­ca­rité du sys­tème de santé et la situa­tion socio-économique (accès à l’eau, à la nour­ri­ture etc...) de nom­breux pays en voie de déve­lop­pe­ment, sont des obs­ta­cles majeurs à un trai­te­ment effi­cace et donc à un espoir de survie.


Revenir au début