• 25 mars 2010
fr

Nos volontaires impliqués sur l’extrême pauvreté

La Fazenda do Natal

Le pro­ces­sus de révi­sion des prin­ci­pes direc­teurs de l’ONU sur l’extrême pau­vreté, est encore en cours. Notre orga­ni­sa­tion y est impli­quée depuis le mois de décem­bre 2009.

Pour la pro­chaine étape, nous avons mis à contri­bu­tion trois de nos Points-Cœur de ter­rain, à savoir : la Fazenda do Natal , le Jardin de la Miséricorde et le Point-Cœur de Brooklyn. Ceux-ci ont accepté de faire par­ta­ger leur expé­rience en la matière, et leur avis sur la ques­tion, via un ques­tion­naire que nous leur avions envoyé. Les répon­ses four­nies ont permis au bureau ONU de déli­vrer un exposé détaillé pour la deuxième étape du pro­ces­sus.

Cette-fois ci, il nous était demandé d’appor­ter des éléments de défi­ni­tion de l’extrême pau­vreté en fonc­tion de ce que l’on ren­contrait au quo­ti­dien, de décrire les prin­ci­paux obs­ta­cles ren­contrés en la matière, et d’émettre des recom­man­da­tions pra­ti­ques. Notre contri­bu­tion a été envoyée à ATD Quart Monde, ONG coor­di­na­trice du groupe de tra­vail sur l’extrême pau­vreté, et qui a nous a déjà fait part de sa satis­fac­tion à la lec­ture de notre tra­vail. Elle sera mise en commun avec d’autres contri­bu­tions pour cons­ti­tuer un docu­ment unique à sou­met­tre à Magdalena Sepulveda, experte indé­pen­dante sur la ques­tion. Elle sera également envoyée aux autres ONG mem­bres du Forum des ONG catho­li­ques, pour ali­men­ter la réflexion sur l’extrême pau­vreté. Le Forum a tout récem­ment décidé de s’enga­ger sur ce sujet, et cher­che à exploi­ter les res­sour­ces d’orga­ni­sa­tions s’étant déjà inves­ties dessus.

Il s’agit donc d’un pas sup­plé­men­taire fait dans la prise en charge de la ques­tion de l’extrême pau­vreté par l’ONU, et nous remer­cions tous les mem­bres de Points-Coeur de nous avoir permis de nous y asso­cier.

Lire notre contri­bu­tion


Revenir au début