• 16 février 2011
en fr

Réunion du CoNGO sur l’Education et la Formation aux Droits de l’Homme

CoNGO

Ce 27 Janvier 2011, Points-Cœur a assisté à la réu­nion du CoNGO sur l’Education aux Droits de l’Homme pré­sidé par Kazunari Fujii.

Au cours de cette réu­nion regrou­pant un grand nombre d’ONGs oeu­vrant à la pro­mo­tion de l’Education et de la Formation aux Droits de l’Homme, les dis­cus­sions furent cen­trées sur le projet de Déclaration pour l’Education et la Formation aux Droits de l’Homme. En effet, suite à l’élaboration d’un Programme Mondial pour l’Education aux Droits de l’Homme, le projet d’une Déclaration est un pas de plus dans la pro­mo­tion de l’éducation aux droits de l’homme. Une telle décla­ra­tion cons­ti­tue­rait un pre­mier ins­tru­ment, ainsi qu’une base solide, pour faire de cette éducation un outil essen­tiel pour la pro­mo­tion des droits de l’homme.

L’Année 2011 sera une année cru­ciale dans ce long pro­ces­sus de rédac­tion d’une décla­ra­tion. En effet, suite à de nom­breu­ses consul­ta­tions entre états mem­bres et société civile, cette décla­ra­tion sera pré­sen­tée au Conseil des Droits de l’Homme en Mars 2011 (16ème Session) pour adop­tion. L’Assemblée Générale des Nations Unies sera ensuite l’étape finale de ce projet. En effet, les Etats vote­ront à cette occa­sion l’adop­tion de la Déclaration qui pourra alors être pro­cla­mée. La der­nière réu­nion du CoNGO nous a donc permis de reve­nir sur les dif­fé­ren­tes étapes de l’élaboration de la décla­ra­tion et de rap­pe­ler l’impor­tance du pro­chain Conseil des Droits de l’Homme. Les dis­cus­sions furent majo­ri­tai­re­ment axées autour de la der­nière consul­ta­tion avec les états mem­bres et la société civile. En effet, du 10 au 14 Janvier 2011, Points-Cœur assista à cette consul­ta­tion durant laquelle états et société civile tra­vaillè­rent à trou­ver un consen­sus quant à la forme que devrait avoir la décla­ra­tion. Malgré quel­ques décep­tions, les ONGs sont glo­ba­le­ment satis­fai­tes de la der­nière ver­sion de la décla­ra­tion.

Kazunari Fujii, en qua­lité de pré­si­dent du CoNGO, a invité les ONGs mem­bres à rédi­ger des décla­ra­tions qui seront pré­sen­tées lors du Conseil. Il espère ainsi faire enten­dre la voix de la société civile. Une décla­ra­tion com­mune du CoNGO sera également rédi­gée, fai­sant suite à une consul­ta­tion avec les ONGs pré­sen­tes durant la réu­nion afin d’établir son contenu. Enfin, un évènement paral­lèle orga­nisé par le CoNGO lors du Conseil, per­met­tra de réi­té­rer l’impor­tance de la décla­ra­tion pour l’éducation et la for­ma­tion aux droits de l’homme. L’orga­ni­sa­tion et le choix des inter­ve­nants pour cet évènement furent également dis­cu­tés lors de la réu­nion.


Revenir au début